AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 orion popescu

Aller en bas 
AuteurMessage
Pilar Alonso
Admin
Pilar Alonso

Messages : 62
Date d'inscription : 07/03/2015

orion popescu Empty
MessageSujet: orion popescu   orion popescu EmptyDim 21 Avr - 15:20

ORION POPESCU
YOUR NATIONAL ID CARD
PRENOM(S) orion. le mythe, le céleste. orion. ce paradoxe de beauté et de violence, une prédestinée. le minois façonné de cette caricature de belle gueule, masque des flammes ravageuses. une tempête qui gronde dans les abysses d'une âme à la dérive. et au fond pourvu que sa perte soit aussi belle. en amas d'étoiles, dans le profond obscur des cieux. NOM la marque amère des amochés. popescu. cette emprunte à jamais plaqué contre son échine, peinte à l'encre de ce clan affligé. le majeur en arme face à la galère de ces gosses pas bien élevés. orion qui trône au milieu. incapable de prétendre être fier. incapable de promettre le contraire. popescu. un nom, une identité. ÂGE orion pas bien mature. gamin refoulé à l'enfance amochée. orion pourtant coincé de cette existence des responsables. orion, il a trop vécu pour se sentir l'âme d'un gosse. et pourtant encore bien trop juvénile pour s'encrasser des routines casanières. vingt-six années d'une existence en montagnes russes et toujours incapable de trouver sa place. DATE & LIEU DE NAISSANCE ce serait mentir que de dire que sa naissance fut un événement particulier. pas le premier à déchirer les entrailles de sa pauvres mère fatiguée - et certainement pas le dernier. orion, nouveau-né pleurnicheur dont on plaint la maigreur dans les couloirs de wood cross. le quatre août qu'on note fébrilement comme un énième anniversaire à célébrer, si on le peu. et peut-être que ses larmes déferlent sur ses joues en sermons contre ces insouciants. parents d'infortunes. orion, il voulait peut-être leur dire à quoi bon ? à quoi bon donner la vie si on ne peut la faire vivre.  NATIONALITÉ américaine et pourtant loin de lui ce culte du patriotisme. orion qui crache sur les bottes des représentants parce que trop privilégiés pour comprendre, parce que trop pourri pour s'en inquiéter. l'amérique qu'on peint si fabuleuse lui pince les lippes d'un rictus sarcastique. les états (dés)unis siège de cette disparité sociétale. et orion il emmerde les yes we can et les make america great again, parce que du fond de sa piaule de gosse des rues ça sonne bien faux. ORIGINES popescu, le nom qui souligne un ailleurs peu glorieux. comme eux. des ancêtres oubliés, pas mentionnés. trop occupés pour songer à un passé qui n'a d'influence qu'une signature sur papier. des allures de roumanie qu'on ne décèle plus vraiment. CROYANCE orion, il a toujours vu la religion comme un échappatoire, une invention pour apaiser les craintes, donner un objectif à ceux qui n'en ont pas. aller au paradis. quelle belle connerie. croire en dieu n'a jamais été qu'un leurre et jamais orion n'a envisagé l'idée qu'un être surpuissant puisse veiller sur ces misérables qui peuplent la terre. ce dieu qu'on dit bon mais qui tolère tant de souffrance. ce dieu qu'on prétend être omniscient et omnipotent. bullshit. alors orion ne croit pas en dieu, que ce soit celui des chrétiens, des musulmans, des juifs, ou toute autre religion. pourtant, orion il ne peut rien dire face aux coïncidences du monde, aux rouages micro-métrés de la vie sur terre et dans l'espace. il est conscient qu'un rien, un tout petit rien, aurait pu tout faire basculer, aurait pu empêcher la création du monde. alors peut-être que dieu existe. ou qu'un dieu existe. pas sous cette forme anthropomorphique qu'on lui prête, pas avec ces pouvoirs qu'on aimerait qu'il possède. orion, il ne peut pas croire à un si grand hasard, mais il ne peut que rire face aux plus fidèles serviteurs d'une invention humaine pour sauver les états d'âmes de gamins perdus de l'antiquité - et par la même occasion, leur pomper la moindre de leur économie. ETAT CIVIL il n'a jamais vraiment su comment aimer, orion. jamais réussi à dompter ses pulsions émotives, les écarts de son palpitant. orion, son myocarde il l'a bien trop assimilé à une faiblesse, un poids mort qui le ralentirait dans sa course poursuite contre la mort. au fond, il sait qu'il a eut tord orion. il est conscient que c'était une belle connerie. et qu'il a manqué le coche, lui valant une relation morose avec une femme qu'il n'a jamais vraiment su apprécié à sa juste valeur. une gamine centre névralgique de son existence, étincelle faisant vibrer son coeur. et les regrets, amers, puissants. ceux qui le rongent jusqu'à l'os. présents en fantômes sur cette incertitude de ce qu'aurait pu être ses jours s'il avait parcouru un autre chemin. SITUATION FAMILIALE les popescu c'est ce cliché chaotique des quartiers déchus. deux gamins aveuglés par l'idylle d'un amour adolescent. l'imprévu puis ce déferlement de gosses pour peupler une baraque trop petite. aucune véritable marque d'affection, des gamins élevés par la rue à défaut de recevoir une éducation parentale. les enfants popescu qu'on retrouve toujours dans les emmerdes, ceux que les vieilles du quartier sermonnent parce qu'ils ont encore ravager ce qu'elles pensent être leur petit coin de paradis. orion, il a une vision déformée du partage. parce qu'à se refiler les fringues, se battre pour la dernière cuisse de poulet et s'entasser à plusieurs dans une même piaule, on se trouve des excuses pour jouer les égoïstes. il ira jamais déclarer sa flamme, orion. il ira jamais dire combien il les aime ces cons, à quel point ils comptent à ses yeux. parce que trop fier, parce que pas né dans cette atmosphère fleur bleue. et il a pas versé une larme quand martin est parti. le choc de la scène, le soulagement de pouvoir peut être vivre un peu mieux. il saura jamais. et pourtant y a un vide qui s'est créé dans sa poitrine, comme celui de la balle qui a traversé ce pauvre gosse qu'on a déclaré se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. le genre de plaie qui se referme jamais véritablement. ACTIVITÉ(S) t'es minable, orion. les paroles en écho ont bercé son inaptitude. orion, c'est le stéréotype du potentiel intellectuel gâché par l'injustice sociétale, du gamin qu'on a privé de toute chance de réussite juste parce qu'il n'est pas bien né. et orion, à trop entendre ces conneries il a presque fini par croire ce que tout le monde pensait de lui, qu'il n'était qu'un bon à rien. alors il a fait ce qu'on attendait salement de lui, se planter royalement à son diplôme, le rater avec éloges et pointer aux postes les plus merdiques. et faut croire qu'il s'en serait contenté, orion. il a jamais attendu grand-chose de la vie, alors foncer tête baissée dans cette aventure bancale relevait plus du défi que d'une véritable vision carriériste. d'abord simple chauffeur, orion est grimpé au rang de co-fondateur d'une boîte d'événementiel qui prospère dans les rues de salt lake sous le nom de a series of fortunate events. et c'est souvent les galères qui s'enchaînent, les heures qu'on ne compte plus. et y a toujours ce foutu risque de voir tout se casser la figure en un revers de manche. mais faut croire qu'il a fini par trouver un semblant de stabilité, orion. ORIENTATION SEXUELLE ses fantasmes se sont toujours portés sur les courbes gracieuses des femmes. orion, il juge pas. à vrai dire, il s'en moque des genres, des orientations, de tout ce qui est capable de diviser le monde. il ira pas cracher sur un type en le traitant de tapette, mais plutôt casser les dents celui qui fait preuve d'ignorance. c'est juste qu'orion, il s'est jamais senti attiré par les mâchoires carrées, les torses dessinés et les phéromones masculines. ce qu'il le fait se dresser c'est la rondeur d'une poitrine, la gourmandise de lèvres carmins, les chevelures fauves, les nuques dégagées, le rebondi d'un fessier. orion, il craque sous les battements de cils détachés, la beauté fragile et inconsciente. et il se sait envoûté par ces sirènes qui auront son âme. parce qu'orion, il s'amourache jamais vraiment, mais il consomme comme il se consume. CARACTÈRE il est complexe orion, difficile à cerné du haut de son paradoxe. il faut dire qu'il s'ouvre peu et donne rarement matière à connaître l'essence de son âme. orion, on lui prête différents visages. constant uniquement auprès de sa fille. il tente de se comporter comme le père aimant qu'il ne pensait jamais devenir un jour. ce papa gâteau caché dans l'ombre d'un homme plus froid. orion, il a le tempérament calme sujet aux fluctuations de son humeur. parce que trop impulsif, trop insouciant, trop intrépide, trop indomptable. il a la grossièreté au bord des lèvres orion, cette arrogance protectrice, le sarcasme en cascade contre ses lippes souvent narquoises. et il paraît si sûr de lui dans cette allure où se mêle nonchalance et détermination alors qu'au fond se terre ce gamin bourré d'angoisses, rongé par l'anxiété d'un monde qu'il ne comprend et qui ne le comprend pas. orion, débrouillard avant l'heure, contraint de se dépatouillé seul - ou presque. une enfance difficile qui a forgé cet homme aux coups faciles. on le dit bagarreur orion, parce qu'il a le sang qui ne fait souvent qu'un tour, parce qu'il s'emporte trop vite, que ses poings s'écrasent souvent en avalanche sur la carcasse de ses victimes. mais orion, il s'est toujours voulu justicier des plus faibles - masquant ses propres faiblesses. il a se dégoût de l'injustice, de la violence gratuite qu'elle soit verbale ou physique. l'ironie pour celui qui ne s'exprime que par les gestes. pourtant il est franc orion, peut-être même trop franc à en devenir parfois blessant. parce que le tact n'a pas pris par à son éducation. parce que les mots lui échappent souvent, l'emportent surtout. il ne réfléchit pas, se laisse guider par sa voix intérieure sans penser aux conséquences, sans se soucier du mal que peuvent porter ses paroles. étonnement, on lui prête une bonne oreille. orion à l'écoute, mais pour autant pas nécessairement de bon conseil. il a ces épaules assez larges pour porter les maux des autres - alors qu'elles s'écroulent sous le poids de ses propres peines, démons. parce qu'orion parle peu, mais que ses prunelles s'expriment à la place de ses lèvres. orion, la tombe où reposent mille secrets. ce type digne de confiance, loyal jusqu'à la moelle. il est attentionné d'une manière qui lui est propre, fruit de sa peur de montrer son affection. de sa pudeur sans doute, contraste de son sans gêne artificiel. alors il paraît si inaccessible, orion. si énigmatique. mais il est surtout si instable, si incertain. son passé à fait de lui un résigné, incapable de faire preuve d'optimisme. orion, il ira toujours porté son attention sur le négatif quitte à manquer l'essence des beaux jours. un cercle vicieux qui nourrit ses angoisses qu'il masque à coups de fierté mal placée. et pourtant ce qu'il peut être intelligent, orion. avec cette lueur vive qui habitait son regard de gamin perdu. cette envie de découvrir, d'apprendre, perdu au détour d'une ruelle sombre, d'une piaule exiguë. un gamin qui aurait pu faire tant, mais qui s'est contenté de si peu. ASPIRATION codependency, aspiration famille. AVATAR douglas booth.
THIS IS YOUR STORY

- tu penses que, quelque part, au fin fond de l'univers, il est possible que deux imbéciles contemplent les étoiles comme nous ?

***

- t'es vraiment minable orion. merde. oublies nous.

WHERE ARE YOU HEADING ?
Quelle est la chose la plus importante pour vous ?
En répondant à cette question, vous expliquez la raison pour laquelle vous avez choisi une aspiration plus qu'une autre. Quelques lignes suffisent, mais vous pouvez développer si vous le souhaitez. Sed blandit porttitor leo, vitae lacinia nisl ornare vitae. Nullam dignissim magna eget turpis malesuada porta. Nulla rhoncus, nulla non egestas ornare, erat mauris maximus tortor, sed rutrum felis neque at justo.
Spoiler:
 

_________________

J'attends sous les néons le néant ou l'étincelle. qui remarque les fissures sur ces vitres perdues ? casse moi ou casse toi -- grand blanc, tendresse  

Revenir en haut Aller en bas
https://landoftheliving.kanak.fr
Pilar Alonso
Admin
Pilar Alonso

Messages : 62
Date d'inscription : 07/03/2015

orion popescu Empty
MessageSujet: Re: orion popescu   orion popescu EmptyDim 21 Avr - 15:44

hola los lindos  :emo:
je viens déclarer solennellement que vous être l'incarnation du mal, de la tentation, de la beauté et oserais-je même dire la perfection - si seulement il ne manquait cruellement de mes smileys prefs.  :red:  mais en cette soirée où je tente désespérément de ne pas craquer pour l'épisode de got vous tombez comme un ange du ciel, une cerise sur un gâteau, un poil sur la soupe, osef vous êtes juste le messie qui répond à mes prières et ça, c'est si beau  :sad:  :amour:  
sur ces belles paroles, je viens vous présenter mon gus. ce type pour lequel j'ai mis une plombe à me décider sur l'âge, l'avatar parce que jsp pourquoi mais ce soir je me prend la tête pour ce genre de connerie  :siffle: finalement ça donne un nom genre orion, une gueule genre douglas booth - parce que les apparences sont belles et bien trompeuses  :perv: , et un âge qui tourne autour des vingt-six.

orion, le gamin qu'a dû s'élever seul, ou presque. famille dysfonctionnelle, gosse de la rue. il a pas beaucoup eu de repères alors il s'est perdu en cours de route. destin ou manque de chance, il s'en branle et a toujours tourné son majeur en direction du ciel.  :fuck:  orion, ce gosse au potentiel bâclé de l'injustice sociétale, du manque d'éducation et de patience. du manque d'envie de se battre dans cette guerre perdue d'avance. et pourtant orion il a effleuré de ses godasses usées le chemin qui aurait pu le mener à cette notion utopique de bonheur. une gonzesse merveilleuse, amie presque amante, qui aurait tout donné pour lui. son phare au milieu de la tempête. celle qui “ l’emmène de l'autre côté de la terre juste quand elle ouvre les paupières ”  :**: mais orion il a brisé ce qu'il avait de plus beau dans sa vie. et elle est partie, pour son bien à elle et sa destruction à lui.  :sisi: alors il a fait ce qu'on attendait salement de lui, échouer son diplôme, gâcher son existence, rater sa vie.
puis orion s'est, comme on pourrait le dire, rangé. orion a rencontré une nana agréable à regarder et on ne peut supportable à vivre, à qui il a fait une gamine trop tôt. une princesse qui changera sa vision du monde. parce qu'alors orion aura enfin quelque chose - ou du moins quelqu'un - pour qui se battre. jsp trop encore dans quoi, mais orion il aura réussi. avec un pote sûrement, à ouvrir une boîte ou une appli ou qu'importe.  Arrow et ce qu'on ne croyait pas imaginable est arrivé. orion dans la stabilité la plus routinière qui s'émerveille seulement de sa fille qui grandit.
sauf que - j'aime pas quand tout est rose  :perv: madame trouve de la poudre à la maison, vieux vice d'orion qui refait surface. madame pète un plomb et fout le camp, la gamine sous le bras. et c'est une partie de son coeur qu'elle a emporté avec elle. orion, il vacille à nouveau - parce que j'imaginais la came à son pote et non à lui ou pas, d'ailleurs c'est encore en discussion entre mes moi intérieurs.  :mdr: et pour couronner le tout, son phare refait surface alors que la tempête menace au loin.

d'abord, je vous remercie d'avoir été au bout de la lecture parce que je sais que je peux facilement m'étaler et voilà merci.  :motté: je rechercherais bien une famille à orion si jamais certaines déjà présentes peuvent correspondre, potentiellement l'ami de mauvaise influence avec qui il a ouvert sa boîte, idéalement une bande de potes mi-vingtaine des personnes qu'il connaîtrait de plus ou moins longue date, la mère de sa fille également histoire qu'il lui pète les dents de lui avoir arracher la prunelle de ses yeux  :red: et également son amour de jeunesse, celle qui aura nourrir tous ses regrets.  :**: et bien d'autres choses encore si jamais orion vous inspire.
 

_________________

J'attends sous les néons le néant ou l'étincelle. qui remarque les fissures sur ces vitres perdues ? casse moi ou casse toi -- grand blanc, tendresse  

Revenir en haut Aller en bas
https://landoftheliving.kanak.fr
Pilar Alonso
Admin
Pilar Alonso

Messages : 62
Date d'inscription : 07/03/2015

orion popescu Empty
MessageSujet: Re: orion popescu   orion popescu EmptyMer 24 Avr - 20:32

- le phare -
amour perdu (1/1)
-- gamine rêveuse, ange déchue. elle collait pas aux stéréotypes de la femme parfaite lisy, avec ses courbes trop généreuses et son mètre soixante. elle a grandi bourrée de complexes, à sa faner sous le regard des autres. ce regard pesant qu'elle a toujours endurci. jamais satisfaite. alors elle s'est fermée, aux hommes particulièrement. trop honteuse, trop gênée, elle n'a pas su voir en elle cette femme attirante qui en faisait rêver plus d'un. elle a pris du retard et de ce retard se sont développés d'autres complexes. un cercle vicieux qui l'aura torturé toute sa jeunesse. alors qu'au fond, lisy c'est une âme merveilleuse, solaire. une étoile qui ne demande qu'à briller. elle est céleste lisy, elle a ce don de mettre les gens en confiance, de les apaiser. elle fait partie de ce genre de beauté naturelle, de femme simple. pas princesse, qui ne se gêne pas pour rire gorge déployée en pleine rue, de pleurer à chaudes larmes au cinéma, de danser, de chanter, de se libérer.
elle est pas bourgeoise lisy, mais elle ne vient pas d'un milieu défavorisé comme orion. enfant d'une famille modeste, peut-être fille unique élevée par son unique mère. avec potentiellement des daddy issues. c'est une gamine intelligente qui a toujours tout fait pour les autres et qui, à un moment de sa vie, à su dire stop. s'émanciper et penser à elle. parce que qui d'autre l'aurait fait ?


⋅ f ⋅ lisy nom
- 24-26 ans, profession dans le domaine de l'aide à la personne, célibataire - ou pas d'ailleurs, [libre]
rencontre banale, amis en commun. deux âmes perdues déposées sur le chemin de l'autre. les étincelles plein le regard, le battement qui s'alarme. ça a résonné comme une évidence, cette alchimie, ce besoin de l'autre. vite inséparables, fourrés ensemble de jour comme de nuit. à refaire un monde qu'ils n'ont jamais vraiment compris. l'histoire de deux gamins qui se sont perdu dans cette peur de se jeter à l'eau au risque de briser ce qu'ils avaient déjà de plus beau. de deux âmes jamais prêtes au même moment. une relation au timing imparfait. orion, il l'a tellement fait souffrir sa lisy. à se montrer si attentionné, si doux avec elle en privé pour finalement se comporter comme le premier des imbéciles en public. alors lisy, elle a fini par dire merde à tout ça, merde à orion. elle n'a pas supporté de le voir s'engouffrer dans le vice de la jeunesse, sans aucune perspective d'avenir, sans aucune détermination. elle lui a tourné le dos et s'est tirée, pour ne jamais revenir.

des années de regrets, de et si qui rongent l'esprit. puis une retrouvaille fortuite. pas bien belle, pas bien longue. le genre qu'on ressasse en se disant qu'on aura pu faire mieux. et l'envie de savoir, de se revoir. faire resurgir un passé encore fumant.
lisy, elle a toujours été son phare.
celle qui apaise la tempête de sa vie.
et alors que tout va mal, que tout lui échappe.
elle refait surface. quand il en a le plus besoin.   

extraits de ma fiche:
 


idées d'avatars -- faites vous plaisir, faites moi rêver. peut-être une brune de préférence, pas rachitique.

♡ points importants/détails/infos supplémentaires.


- la tempête -
mère de sa fille (1/1)
-- points de l'histoire importants, caractère, infos essentielles sur le personnage.

⋅ f ⋅ terri nom
- 24-26 ans, profession modeste, récemment séparée d'orion, [libre]
blabla sur le personnage, le lien avec ton bonhomme, qui quoi où quand comment, pourquoi, bref voilà quoi. blabla sur le personnage, le lien avec ton bonhomme, qui quoi où quand comment, pourquoi, bref voilà quoi.

idées d'avatars -- écrire ici

♡ points importants/détails/infos supplémentaires.

_________________

J'attends sous les néons le néant ou l'étincelle. qui remarque les fissures sur ces vitres perdues ? casse moi ou casse toi -- grand blanc, tendresse  

Revenir en haut Aller en bas
https://landoftheliving.kanak.fr
Contenu sponsorisé




orion popescu Empty
MessageSujet: Re: orion popescu   orion popescu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
orion popescu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orion 4 : les Oracles
» ORION Le Roi des Rois
» ParaBD autour d'Orion
» Orion 2 : Le Styx
» Lune avec la lunette Orion 80 ED

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INDIGO HOME :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: